Logo de la bibliothèque de Dinan

BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE DINAN
Accueil Collections numérisées

Collections numérisées

Don André Maire (1898-1984)

Envoyer Imprimer
 

André Maire est un vrai peintre voyageur car il sait se fondre dans les pays où il vit et donner aux autres ce qu’il peut, mais surtout recevoir le plus possible. En humaniste confirmé, il nous redonne dans son œuvre ce qu’il a ressenti dans ces pays à l’époque peu connus et peu visités. On ne trouvera dans les œuvres d’André Maire aucune scène évoquant la vie coloniale, ce n’est absolument pas son propos.

Pouillé de l’église Saint-Sauveur de Dinan

Envoyer Imprimer


63 images

XVIe siècle. Parchemin. 34 cm.

Rédigé selon l’ordre d’un calendrier au long de ses 449 feuillets de parchemin, le Pouillé de l’église Saint-Sauveur de Dinan a été constitué, pour l’essentiel, en 1527. Rassemblant de nombreux obits ou fondations, dont certains remontent au XIVe siècle, ce manuscrit est notamment précieux pour l’histoire de Dinan : pour son évolution urbaine, par les descriptions des biens rentés, et pour l’histoire de ses familles, puisque antérieur aux registres paroissiaux aujourd’hui conservés. Le folio 10 rapporte l’obit de Bertrand du Guesclin, connétable de France, « de troys messes la semaine a l’aultier Saint-Sauveur » reposant sur des biens dans les paroisses d’Aucaleuc et Saint-Maudez (1358). Ce manuscrit a été copié par Ludovicus Lydec, notaire apostolique, qui a signé l’explicit surmonté de son chiffre, de sa marque et de sa devise.
De nombreuses lettrines et figures illustrent ce manuscrit relié en plein veau sur ais de bois, décoré et estampé à froid (restauré à la Bibliothèque nationale en 1980).
Ayant vraisemblablement disparu de l’église Saint-Sauveur durant la période révolutionnaire, ce manuscrit a été offert à la Bibliothèque municipale de Dinan au milieu du XIXe siècle par la famille de Ferron du Fournet.

Collection Bibliothèque municipale de Dinan (Photo. IRHT-CNRS).

Voir la galerie

Carte marine portugaise de Pascoal Roiz [34]

Envoyer Imprimer
Deux seules cartes semblent connues de ce cartographe Pascoal Roiz : l’une conservée à Washington datée de 1633, l’autre à la Bibliothèque municipale de Dinan datée de 1632. Cette carte peinte sur parchemin montre en son centre l’Atlantique bordé sur sa gauche de la côte est de l’Amérique du Nord et de l’ensemble des côtes d’Afrique jusqu’à la Perse ; au-dessus, l’Europe avec tout le bassin méditerranéen. Les pourtours des continents sont précisément décrits avec les noms des ports et comptoirs utiles aux navigateurs ; les parties centrales, elles, ont été meublées par des éléments de décor.
En effet, l’ornementation de cette carte est très riche. Une sorte d’arbre de famille supporte douze rois portant leur sceptre, sommés d’une Vierge-mère. De multiples roses des vents multicolores jettent leurs rayons en travers des mers, tandis que des armoiries et bannières, des saints, des navires, les remparts de Jérusalem ou une crucifixion complètent ce précieux décor.
On lit sur une bannière flottante (en bas à droite) le nom de Pascoal Roiz et celui de Lisboa, surmontant Anno 1632.
Au-dos du manuscrit est portée la mention suivante : « Donné par M. et Mme Lecourt de La Villethassetz le 4 septembre 1844. G. Buisson. »

Collection Bibliothèque municipale de Dinan (Photo. IRHT-CNRS).

 

Notices les plus consultées