Pouillé de l’église Saint-Sauveur de Dinan

Imprimer


63 images

XVIe siècle. Parchemin. 34 cm.

Rédigé selon l’ordre d’un calendrier au long de ses 449 feuillets de parchemin, le Pouillé de l’église Saint-Sauveur de Dinan a été constitué, pour l’essentiel, en 1527. Rassemblant de nombreux obits ou fondations, dont certains remontent au XIVe siècle, ce manuscrit est notamment précieux pour l’histoire de Dinan : pour son évolution urbaine, par les descriptions des biens rentés, et pour l’histoire de ses familles, puisque antérieur aux registres paroissiaux aujourd’hui conservés. Le folio 10 rapporte l’obit de Bertrand du Guesclin, connétable de France, « de troys messes la semaine a l’aultier Saint-Sauveur » reposant sur des biens dans les paroisses d’Aucaleuc et Saint-Maudez (1358). Ce manuscrit a été copié par Ludovicus Lydec, notaire apostolique, qui a signé l’explicit surmonté de son chiffre, de sa marque et de sa devise.
De nombreuses lettrines et figures illustrent ce manuscrit relié en plein veau sur ais de bois, décoré et estampé à froid (restauré à la Bibliothèque nationale en 1980).
Ayant vraisemblablement disparu de l’église Saint-Sauveur durant la période révolutionnaire, ce manuscrit a été offert à la Bibliothèque municipale de Dinan au milieu du XIXe siècle par la famille de Ferron du Fournet.

Collection Bibliothèque municipale de Dinan (Photo. IRHT-CNRS).

Voir la galerie